EPISODE 20 - L'invitation

Publié le par Hélène

J'aperçus Caro sur le trottoir d'en face. Elle m'attendait depuis maintenant plus d'un quart d'heure et j'arrivais à percevoir son agacement alors même qu'elle était à une vingtaine de mètres de moi. Il faut dire que j'étais souvent en retard à nos rendez-vous et que malgré ses effort pour ne plus le montrer, cela l'agaçait toujours autant.  Je m'apprêtais à traverser lorsque mon téléphone sonna. Je sorti le téléphone de mon sac et je vis le nom d’Émilie affiché sur l'écran. J'hésitais un instant à décrocher. Si je ne décrochais pas, je devrais la rappeler et je n'en avais pas spécialement envie, alors je ne le ferai pas et cela risquerait de déclencher un incident diplomatique. Si je décrochais, Caro me tuerait, le film commençait dans à peine 10 minutes et il fallait qu'on trouve une bonne place dans la salle.
Le feu passa au rouge, je traversai et décrochai l'appel.
- “Allô, Hélène, c'est Émilie.”
Mais pourquoi disait-elle systématiquement “C'est Émilie” ? Ce n'est pas comme si son numéro n'était pas enregistré dans mon téléphone depuis 8 ans.

- “Oui, Émilie, comment vas-tu”?
- “Ben c'est plutôt à toi que j'devrais poser la question. J'ai appris pour vous deux ... Enfin, Eddie m'a dit que c'était fini, j'ai voulu t'appeler avant mais je n'savais pas trop... je n'savais pas si c'était trop tôt ... je n'savais pas quoi te dire...”
Ben voyons, et maintenant tu sais ? pensais-je. “Non ce n'est pas grave, je comprends ... ”
J'étais arrivée devant Caro qui me regardait avec des yeux perçants, je sentais que je ne devais pas trop la pousser à bout
- “Par contre, est-ce que je peux te rappeler plus tard car là je suis avec Caro et on est hyper pressé, du coup je dois te laisser ...”
- Oui, oui, sans problème mais rappelle-moi après, j'ai quelque chose à te demander.“

- “T'es chiante Hélène, on va encore galérer à trouver une place.” me lança Caro.
Elle me regarda. “C'était qui au téléphone?”
- “C'était Émilie, la sœur d’Édouard.”
- “Ah, et qu'est-ce qu'elle voulait, cette peste?”
Émilie était la petite sœur d’Édouard, la petite dernière, l'enfant gâtée de la famille, elle obtenait toujours tout ce qu'elle voulait de ses parents, de son copain, de ses amies, de ses collègues même, il semblait qu'elle avait un pouvoir sur tout le monde mais pas sur moi. Elle était gentille mais son côté enfant gâté capricieux m'agaçait et qu'est-ce qu'elle était centrée sur elle-même mais ça ne semblait déranger personne. Un jour j'avais essayé de sonder Édouard à ce sujet mais il n'avait rien dit. C'était sa petite sœur chérie donc je ne m'attendais pas à ce qu'il avoue qu'elle était pourrie-gâtée et je n'avais pas voulu trop pousser la conversation mais bon ...

Son coup de fil m'avait étonnée, je n'imaginais même pas qu'elle en aurait quelque chose à faire de ma rupture avec son frère.
- “Ben je sais pas, je dois la rappeler.”

Je n'arrivais pas à me concentrer sur le film, pendant toute la séance je me demandais ce qu’Émilie avait à me dire. Était-ce par rapport à son frère, lui avait-il raconté des choses? Je n'en pouvais plus d'attendre, c'était insupportable. Caro avait cessé de me regarder lorsqu'il y avait des passages marrants pour les partager avec moi. Je n'étais pas terrible comme amie en ce moment, elle essayait de me changer les idées mais moi, je restais focalisée sur tout ce qui se rapportait de près ou de loin à Édouard. Je savais qu'elle comprenait, mais cela ne changeait rien.

Aux premières notes du générique de fin, je filais en dehors de la salle prétextant que j'avais une envie pressante d'aller aux toilettes. Arrivée dans le couloir, je composai le numéro d’Émilie.

- “Ah c'est cool que tu m'aies rappelée” dit-elle d'un ton enjouée. "Attends deux secondes je suis à la caisse... Merci, en revoir... Je voulais savoir, t'es bien dispo le samedi 22?”
- “Heu ... je ne sais pas encore pourquoi?”
- “Ben t'as oublié, je fête mes 30 ans!”
Ben oui, j'avais oublié, j'avais pas que ça à penser, tout ne tourne pas autour de toi quand même!!!
Sans même réfléchir, je lançai :“Édouard sera là?”

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article