De retour du paradis...

Publié le par Hélène

Adieu eaux turquoise, massages, mets exquis…mon avion a atterri vendredi soir et depuis je suis nostalgique de mon merveilleux séjour en Thaïlande.

J’étais dans ce coin de paradis, loin du stress parisien…Que vous dire de mes vacances passées : la Thaïlande est magique, les paysages sont magnifiques, les gens sont adorables et serviables, une ambiance de fête y règne tous les jours, la nourriture est tout simplement délicieuse et bien sûr je n’oublie pas le shopping, qui peut se faire sans cesse tellement la différence de prix est grande entre nos deux pays. Toutes ces raisons font que mon retour en France est difficile, je ne voulais pas prendre mon avion pour rentrer, pour retrouver la grisaille et la mauvaise humeur parisienne. J’aurais aimé rester et vivre de cocktails et de massages sur la plage, mais la dure réalité se présente à nous lorsque le budget commence à s’épuiser, et l’on se rend vite compte que pour profiter de ses vacances, et bien il faut travailler !!!

Bon, tout ça est bien intéressant, mais l’objet  de ce blog est tout de même l’amour et je sais que vous vous demandez si pendant ces quinze jours, mon cœur s’est emballé…Et bien non ! Aucune palpitation sauf celle due à  la beauté des paysages comme je vous l’ai dis, j’avoue avoir craqué devant la gentillesse des thaïlandais, du coup ils me paraissaient tous très beaux, mais aucun d’entre eux n’a pu faire battre mon cœur. J’ai pourtant essayé de me projeter dans quelques années : moi vivant dans une cabane de pêcheur sur l’île de Koh Phi Phi, à mes côtés mon mari tatoueur et nos 2 petits bouts de chou qui me regardent leur préparer un pad thai avec des yeux emplis d’amour… Noooooon ! en fait c’est pas vraiment comme ça que je vois ma vie, alors maintenant que je suis rentrée, bonjour les préoccupations de la vie réelle : métro, boulot, dodo…et recherche du petit ami idéal ! Eh oui, même ces quinze jours de détente en Thaïlande ne m’ont pas fait perdre le Nord !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article