La réponse à la théorie n°2

Publié le par La Fée Pipi

 

La théorie n°2 de mon beau-frère à suscité quelques réactions. La Fée Pipi, une lectrice assidue, a même émis une autre théorie  intelligente et très bien ficelée qui se doit d’être prise en compte et appliquée. Vous pourrez aussi la retrouver dans les commentaires de l’article " la théorie n°2 ".

Bonne lecture et prenez-en de la graine.

Hélène

 

J'ai une petite théorie qui rebondit sur celle de ton beau-frère...

1/ Avant d’avoir trouvé quelqu’un…

Vous connaissez le proverbe "Fuis-le il te suivra, suis-le il te fuira"? Eh bien ce proverbe marche pour les hommes certes, mais ce proverbe est également vrai pour l'amour en général.

Selon moi, les femmes célibataires qui cherchent désespérément l'amour envoient des signaux négatifs... Et parallèlement, les personnes en couple, elles, ne renvoient pas ces mêmes signaux. Que disent ces signaux ? Au secours, SOS, help me... Je suis horriblement seule, je suis accessible, si je te regarde avec insistance c'est que je te veux, et que tout sera gagné pour toi, tu n'auras qu'un mot à dire pour m'avoir. Le problème de ces signaux ? Où est le défi pour le mec, où est le sentiment de conquête ? Trop facile, trop chiant, pas de risque, pas de montée d'adrénaline... bref, nul quoi... Et en plus vous risquez de le faire flipper, il vous verra comme une potentielle sangsue qui ne lâchera plus. Alors que les femmes en couples, plus inaccessibles, représentent exactement le contraire.  

A trop chercher l'amour, à trop attendre l'amour, à trop vouloir l'amour, on s'en éloigne... Plus on attend quelque chose, moins ça vient, ou plus ça semble long... C'est comme quand on part en vacances : les quelques jours de boulot qui précèdent le grand départ paraissent durer une éternité... et alors le trajet pour y aller n'en parlons pas. A trop attendre, on se focalise sur l'objet de sa convoitise, et on ne voit plus que ça : la finalité tant attendue. Et le chemin pour l'atteindre est toujours quoi qu'il arrive, semé d'embuches. Les filles, ce qu'il faut essayer de faire (je sais, ce n'est pas facile), c'est prendre du recul par rapport à tout ça. Oui vous cherchez l'amour, mais arrêtez de ne faire que ça, de ne penser qu'à ça. Si vous avez une sortie de prévue, un dîner, une soirée... vous allez penser "oh super, j'espère y rencontrer l'âme soeur, où sont les célibataires, où sont les célibataires? J'espère qu'ils seront beaux, sympas, intéressants... !!!" Pourquoi vous n'essayeriez pas de changer votre façon de penser ? Dites-vous plutôt : "Ah une soirée qui s'annonce sympa. Je vais m'amuser, voir mes amis, prendre du bon temps dans un lieu sympa... et peut-être, pourquoi pas, rencontrer un mec sympa..." Et dans cette configuration, vous renverrez des signaux différents, vous paraîtrez plus mystérieuse, plus inaccessible, plus attirante... Vous susciterez la convoitise et l'envie. Essayez, vous verrez. Cette théorie a très bien fonctionné pour une amie à moi. Elle a rencontré quelqu'un, alors qu'elle n'essuyait que des échecs sentimentaux, et ça fait trois ans que ça dure.

  

2/ Une fois que vous avez trouvé quelqu’un

N’oubliez pas une chose très importante. En général, la plupart des hommes cherchent l’amour eux aussi, oui, mais ils se laissent aller davantage dans la relation. Ils vivent la relation au jour le jour et ne se posent pas autant de questions que les femmes : « Mais pourquoi ne m’appelle-t-il pas ? Il ne m’apprécie plus ? Finalement, je ne lui plais pas ? Qu’est-ce que j’ai fait ? Je vais lui envoyer un nouveau texto, on sait jamais… » Et là les filles, vous devenez oppressantes. C’est pire que tout au début d’une relation. L’homme se sentira immédiatement enfermé, emprisonné, et privé de ses libertés, et la femme passera sa vie à se poser des questions, et à se torturer l’esprit, à se faire du mal toute seule, comme une grande. C’est quand même dommage. La bonne santé d’un couple est basée sur des concessions. Si vous ne voulez plus être célibataires, alors ne pensez pas qu’à vous. L’homme en face de vous n’est pas vous, et ne réagira sûrement pas comme vous dans la même situation, c’est normal.

3/ La relation est finie… (ou n’a même pas pu commencer réellement)

Ne désespérez pas. Ne vous dites pas que l’amour n’est pas fait pour vous et que vous êtes condamnée à finir seule. C’est faux. A force de subir des échecs, forcément, vous n’êtes pas dans des conditions optimales de positivité, mais vous devez reprendre le dessus. Car vous attirerez de mauvaises personnes dans cet état de négativité. Pensez à vous, sortez, bougez, mangez (mais pas trop quand même… il ne faudrait pas prendre 10 kilos car ça compliquera votre recherche d’amoureux). Votre amoureux existe bel et bien, mais il ne ressemblera pas forcément à ce que vous imaginiez. Et oui, l’homme parfait n’existe que dans les contes de fées, dans la vraie vie, vous pouvez trouver quelqu’un qui partage les mêmes valeurs que vous, qui a les mêmes envies et les mêmes goûts, mais si vous cherchez celui qui répond à l’intégralité de vos 47 critères, vous risquez de chercher longtemps. Il aura forcément des défauts… Vous n’en avez pas vous ? Alors prenez-en votre parti, et réduisez votre liste de critères. C’est comme s’acheter une maison : vous voudriez qu’elle ait un jardin de 300 mètres carrés, deux salles de bain, 5 chambres, un garage, une cheminée, un salon d’au moins 40 mètres carrés, une façade en meulière, qu’elle soit bien située géographiquement parlant et bien sûr qu’elle ne soit pas trop chère… Avouez que cela sera difficile, et qui si cette maison existe bel et bien, de toute façon, tout le monde la voudra, et qu’il sera quasiment impossible qu’elle vous revienne. Pour en revenir à votre âme sœur, réduisez vos critères, ne gardez que les essentiels, et basez-vous là dessus. Dites-vous que certaines choses qui ne vous plairaient pas peuvent être changées !

 

En résumé, continuez à chercher l’amour, mais ne le faites plus de façon désespérée et excessive. Continuez de sortir, de faire des rencontres, mais laissez l’amour venir vous trouver ! C’est quelque chose de difficile à provoquer, alors mettez vos atouts en valeur, amusez-vous, vivez pour vous et laissez faire le hasard !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article