Petite théorie n°1

Publié le par Hélène

Mon beau frère qui est un garçon assez réfléchi  je dois l’avouer et à qui je me réfère souvent quand j’ai besoin d’avoir une analyse constructive et objective. Il  a une théorie que je trouve assez intéressante et que je me dois de partager avec vous.  C’est lors d’une discussion où nous parlions (encore) de mon célibat, qu’il m’a confié sa précieuse théorie.

Selon lui, les jeunes femmes âgées de 26 ans et +  doivent «viser» les hommes plus âgés qu’elles et quand je dis plus âgés, et ben c’est bien plus âgés : la petite quarantaine quoi ! Je n’ai rien contre les hommes de quarante ans, mais bon, il n’y a pas si longtemps que ça mon père avait cet âge-là et j’estime avoir mis fin à mon oedipe depuis assez longtemps comme ça… Mais après tout, cela n’engage que moi.

Son argument est celui-ci : il nous serait difficile de trouver des hommes célibataires de notre âge car ceux-ci, paraît-il, seraient déjà en couple depuis quelques années déjà (rencontres faites à la fac ou au boulot), et du coup, ne seraient plus disponibles ! Mais patience, car d’ici 1 à 3 ans, certains d’entre eux risqueraient de se séparer de leur bien-aimée, certainement victimes de la lassitude et de la routine du quotidien, et nous, nous pourrions être là, tapies dans un coin, prêtent à bondir pour aller les consoler… Mais ne nous réjouissons pas trop vite, car ces malheureux d’un jour, se remettront assez rapidement de cette séparation et seront prêts à vivre la folle vie de célibataire dont ils n’ont pas pu profiter lorsqu’ils étaient en couple. Et c’est là que ça fait mal : si vous cherchez à vous poser avec l’un d’entre eux, ce n’est même pas la peine d’y penser ! Nos nouveaux célibataires ne souhaiteront qu’une chose : aller butiner de filles en filles, âgées de 20 à 25 ans si possible. Pourquoi ? Qu’auront-elles de plus que nous ? Elles auront la fraîcheur de leur jeunesse, la naïveté, et pour beaucoup d’entre elles, l’envie de s’amuser, toutes ces qualités essentielles qui feront craquer les hommes.

Et comme coincées dans un cercle infernal, nous revoilà reparties dans l’affreux circuit de la recherche du partenaire idéal. Nos 30 ans auront sonné et l’horizon sera toujours aussi calme : toujours pas de mec en vue ! Tandis que nos fêtards de célibataires, eux vivront certainement les plus belles années de leur vie, nous, nous serons au bord de la dépression à nous demander si comme eux nous devrions plutôt jouer les « cougars » et nous rapprocher des copains de nos petits frères afin de trouver un peu de réconfort sans penser au lendemain…Désespérant ! Préparez-vous, car cet état durera à peu près 5 à 7 ans. C’est long me direz-vous, oui c’est très long et pourtant il faudra faire avec. Mais comme le bonheur est toujours au bout du chemin, après cette longue période d’errance, nos célibataires qui auront bien roulé leur bosse, décideront qu’il est temps pour eux de se poser et de penser à fonder une famille. Et c’est à ce moment-là que nous entrerons en action ! Enfin si nous en avons encore la force, parce qu’après presque 10 ans de galère, il sera bon de gommer nos traits marqués par la dure vie de célibataire, notre air abattu de femmes seules et notre horloge biologique en plein déclin, (et oui,  ça n’aura pas été la belle vie pour tout le monde) pour apparaître aux yeux de nos hommes, telles des femmes fortes, dans la fleur de l’âge, prêtent à s’engager et à donner la vie, leur vie (tu m’étonnes !!!).

Vous l’avez bien compris, la conclusion de cette théorie est que : et bien oui, mesdames, nous nous marieront, mais seulement aux alentours de la quarantaine alors si vous êtes pressées et que vous ne voulez pas attendre : avancez et ne passez pas par la case prison, VISEZ LES MECS DE QUARANTE ANS TOUT DE SUITE !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article