LES MOTS

Publié par Hélène

Les mots ne préviennent pas. Ils arrivent les uns derrière les autres. Ils ne choisissent pas l'endroit, ils ne choisissent pas le moment, ils viennent à moi tout simplement. Et quand ils sont là ils ne demandent qu'à  s'exprimer, dans ce cas-là, je ne veux pas les contrarier sinon ils restent dans ma tête, ils crient plus fort jusqu'à marteler mon esprit avant de s'en aller, de disparaître. Et quand ils sont partis, il m'arrive d'aller à leur recherche mais parfois c'est trop tard. J'arrive à en retrouver certains mais d'autres s'en sont allés définitivement emportant avec eux leur essence, leur caractère, leur force. Si je devais écrire tout ces mots qui passent dans ma tête, je n'arrêterai jamais d'écrire. Mais ça, je ne peux pas car je respire, je mange, je bois, je dors, je vis. Je ne vis pas à travers les mots, je vis avec les mots. Alors, je décide de ne pas leur accorder tout mon temps mais de prendre du temps pour eux.
Mon ordi, mon iPad, mon téléphone, mon carnet sont mes outils. Ces outils que je sors quand je décide d'écouter les mots, mes mots.
Parfois, j'écris chez moi et parfois je choisis d'aller écrire ailleurs, j'aime les endroits bruyants, les endroits où ça vit, où on profite de vie. Les mots aussi. Là, ils se font plus forts, plus intenses. Ils sont parfois pris de frénésie et se poussent les uns les autres pour sortir plus vite. Je dois les tempérer, leur dire “Je vous écoute tous, venez à moi dans la douceur et soyez tranquilles, nous avons tout notre temps.”

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :